7 bonnes raisons d’apprendre l’italien en section internationale

  • C’est une langue belle et prestigieuse
    l’Italie offre la possibilité de faire ses études dans un grand nombre de centres de préparation universitaire, professionnels, scientifiques d’un niveau international et dans des écoles prestigieuses dans le domaine du design, de l’édition, de l’ameublement, de l’urbanisme, de la restauration d’art, de l’économie, de l’écologie etc.
    La pratique de l’italien donne un accès à la culture classique, à la connaissance du patrimoine artistique et culturel italien (60% du patrimoine européen et 40% du patrimoine mondial), à la connaissance des auteurs italiens si nombreux et célèbres dans les domaines du cinéma, du théâtre, de la littérature, de la musique etc., parce que l’Italie elle-même est un musée.
  • Une langue de culture et un pays magnifique
    L’apport culturel de l’Italie est immense et ce depuis des millénaires. Dès l’Antiquité, la culture de ce pays a rayonné sur le monde et s’est réinventée sans cesse  : République puis Empire romain, Italie médiévale, Renaissance florentine et romaine, Risorgimento… Bref, il y a de quoi faire  ! Aujourd’hui encore, l’Italie occupe une place de choix dans de nombreux secteurs prestigieux, comme la mode ou le design.
L’Italie est le quatrième pays le plus visité au monde et possède le plus grands nombre de sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. De Rome à Venise en passant par Palerme, la langue italienne permet de découvrir l’une des cultures les plus riches au monde.
  •  Une langue facile à apprendre
    Ce n’est un secret pour personne, l’italien est très proche du français. Pour cause, nos deux langues sont issues du latin vulgaire, parlé par le peuple de l’Empire Romain. Dans ces conditions, l’italien est une langue qu’il est facile d’apprendre pour les francophones, au même titre que l’espagnol.
L’italien a en outre l’avantage d’être phonétiquement très simple  : il s’écrit comme il se prononce. Grammaire et conjugaison ne sont pas forcément évidentes, mais elles restent suffisamment similaires au français pour ne pas être perdu.
  • Nous avons les même racines
    Bien 4 milions de français sont d’origine italienne  ; il faut mantenir et entretenir ce lien très fort.Chaque année 6,9 millions de français visitent l’Italie et 6,1 million d’italiens se dirigent vers la France créant ainsi un courant de sympathie entre les peuples.
    Pour toutes ces raisons et pour bien d’autres encore, apprendre l’italien est incontestablement un atout supplémentaire. Parler italien c’est se donner de meilleures chances pour réussir, dans sa vie personnelle comme dans sa vie professionnelle.
  •  L’italien est la troisième langue de l’Union européenne
    Selon un rapport Eurobaromètre spécial datant de 2012, l’italien est la langue maternelle de 63 millions de personnes en Europe, soit 12,52 % de la population de l’Union européenne, ce qui le place en troisième position, derrière l’allemand et l’anglais, mais devant le français (12,09 %).
L’italien est bien entendu parlé en Italie, au Vatican, à Saint-Marin, dans certains cantons de Suisse, mais aussi dans quelques régions de Slovénie et de Croatie. Dans l’île de Malte prés de deux tiers de la popolationle parle couramment.
  • L’Italie est le deuxième partenaire commercial de la France
    Si l’Allemagne remporte de loin la palme de premier partenaire commercial de la France, l’Italie se place tout de même au deuxième rang. En 2013, 7,1% de nos échanges commerciaux se sont faits avec notre voisin transalpin, soit plus que l’Espagne, les Etats-Unis et la Chine.
Si vous souhaitez faire apprendre à vos enfants une langue pour augmenter la chances de trouver du travail, la langue italienne ouvre aux jeunes Français des perspectives professionnelles importantes.
  • L’Italie est la huitième économie mondiale
    On présente souvent l’Italie comme un pays déclassé, mais l’économie italienne est puissante et bien diversifiée  : industrie, tourisme, luxe, agriculture… des produits familiers sont d’une manière ou d’une autre liés à l’Italie. Les Ray-Ban  ; propriété de Luxottica, poids lourd du secteur de la fabrication de lunettes, depuis 1999. Les produits Kinder sont la création de Ferrero, tout comme le fameux Rocher et le célébrissime Nutella. L’automobile n’est pas en reste, avec des entreprises mondialement connues comme Fiat (soit Fiat, Lancia, Alfa Romeo), Ferrari ou Lamborghini. Idem pour le luxe  : Gucci, Prada, Dolce & Gabbana…

Modalités d’inscription :

Les sections internationales sont réservées aux élèves pouvant faire preuve d’une aptitude à suivre avec profit un enseignement particulièrement exigeant. Cette aptitude est vérifiée par une Commission d’Enseignants qui examine le dossier scolaire du candidat pour les trois dernières années et les résultats qu’il a obtenus aux tests écrits et oraux organisés en français et en italien.

Pour ce qui est de l’italien, il s’agit de tests d’aptitude linguistique – aucune connaissance préalable de la langue n’est donc requise.

Les tests d’entrée auront lieu dans le courant du mois de Mai.

Les formulaires d’inscription peuvent être téléchargés sur le site Internet du CIV : www.civfrance.com.

Il convient pour cela d’effectuer une inscription auprès du directeur de l’école primaire de votre enfant pour passer les tests d’entrée en sixième. Ces tests sont organisés par les services de l’Inspection Académique des Alpes Maritimes.

Les dates précises et les modalités d’inscription à ces tests et de passage des tests seront communiquées aux directeurs des écoles primaires durant le deuxième trimestre de l’année scolaire.

La Présidente de l’Aprodesi

Test d’entrée :

L’admission en section internationale Italien au CIV se fait en 6eme après un test d’entrée.

Elle est prononcée par le directeur académique sur proposition du chef d’établissement, au vu du dossier de candidature et des résultats aux tests, sous réserve d’un avis favorable pour le passage en 6ème.

Le test d’entrée comprend une épreuve ECRITE d’une durée de 1 heure, et une  épreuve ORALE  d’une durée de 20 mn.(10 minutes en français + 10 minutes pour évaluer la capacité à apprendre la langue italienne)

La date de retrait des dossiers pour les inscriptions de la rentrée 2016 n’est pas encore connue. Nous publierons cette information sur le site dès que nous en aurons pris connaissance.

Pour plus d’information concernant les inscriptions, nous vous invitons à consulter le site de l’académie de Nice